La tendresse des pierres II

La tendresse des pierres II

Dans la ville de Jingdezhen (Chine), en collaboration avec les artisans locaux, j’ai récolté puis moulé des rochers de Kaolin. Le Kaolin étant la matière première de la porcelaine. Ces moules ont ensuite été transformés, taillés, grignotés, par différents outils, modifiant ainsi chaque tirage et ceci jusqu’à ce que le moule se brise, « l’augmentation » de ces rochers s’achève alors.

C’est l’intervention de l’homme sur la nature qui est évoquée avec ce projet, le geste reste visible, il modifie l’état d’origine pour donner à voir autre chose.

En résulte une famille d’objets lumineux, les néons formés définissent ainsi un espace « géographique » où le regard s’accroche sur les empreintes laissées par l’intervention de l’outil.

Ce projet a reçu le soutien de Pro Helvetia pour sa réalisation à travers le prix de l’encouragement de la relève en 2014.

Compétences

Posté le

janvier 19, 2021